ENSEIGNER LA LANGUE ORALE EN MATERNELLE : Les conditions de la réussite

Je vous propose dans ce billet des cartes mentales que j’ai réalisées à la lecture de la troisième partie de l’ouvrage de Philippe Boisseau, Enseigner la langue orale en maternelle, Retz, Collection Comment faire ?, 2005.

L’introduction de cette partie présente les cinq conditions de la réussite de l’enseignement de la langue orale en maternelle :

  • Constituer des petits groupes
  • Multiplier les séances (travailler le thème dans des situations diversifiées)
  • Maitriser la démarche de l’album écho [voir le travail de Véronique Favre sur les albums échos numériques et celui du Lycée français Mlf de Castilla y León.]
  • Bien choisir les albums de littérature
  • Tenir compte de la ZPD [Zone Proximale de Développement] de chaque enfant

condition réussite langage oral

Cette troisième partie est divisée en trois axes de travail :

  1. La syntaxe
  2. Le vocabulaire
  3. L’articulation

Chapitre 1 : Encourager la construction de la syntaxe

Philippe Boisseau explique d’abord les différentes structures des phrases produites à l’oral par les enfants de l’école primaire. Il attire notre attention sur le fait que moins de 2% des phrases produites par les enfants du primaire ont la structure de la phrase déclarative simple, base de l’écrit. Il nous rappelle ainsi que la langue orale est une langue différente de la langue écrite et que son enseignement doit en tenir compte.

structures phrases orales

Cette carte présente les différentes structures des phrases produites à l’oral.

D’après Philippe Boisseau, pour encourager la construction de la syntaxe, l’enseignant doit aider l’enfant à :

a) Diversifier ses pronoms
b) Construire un système de temps de plus en plus efficace
c) Complexifier sa syntaxe

a) La carte suivante synthétise les étapes de l’acquisition des pronoms par les enfants de maternelle et propose des exemples de l’étayage pouvant être apporté par l’enseignant pour aider l’enfant à diversifier les pronoms à sa disposition.

différenciation pronom oral

b) La carte suivante explique la construction du système des temps chez l’enfant de maternelle et propose des exemples de situations et d’étayages permettant à l’enseignant d’aider à accélérer cette construction chez l’enfant.

construction système temps oral

c) La partie complexification de la syntaxe orale est plus… complexe.

Avant de nous indiquer des pistes pédagogiques pour aider l’enfant à complexifier sa syntaxe orale, par addition et enchâssement des phrases de base (pronom + GV), l’auteur nous rappelle que la montée de la complexification amorcée en moyenne section de maternelle se prolonge tout au long du primaire. Il nous indique aussi qu’elle est moins rapide chez les enfants de milieux populaires que chez les enfants de milieux favorisés, comme le montre ce graphique.

GRAPHIQUE PHRASES COMPLEXES

Il illustre ces écarts par deux exemples de productions en GS dans une même classe de ZEP à partir du même support :
Enfant 1 : « Moi, j’veux dire QUE QUAND on va aller chez les correspondants, j’vais pouvoir faire du vélo PARCE QU’è me dit […] QU’è va m’prêter le sien, ma correspondante. »
Enfant 2 : « Moi i faire du vélo. I dire ça. »

Pour l’auteur, il semble indispensable de mettre en place une pédagogie volontariste du langage pour compenser ces écarts dus à des différences de pratique du langage en famille.

Philippe Boisseau indique aussi que, si tous les enfants parviennent à une complexification de la syntaxe, celle-ci se fait par addition de formes élémentaires. Il rappelle que la phrase déclarative, forme de base de l’écrit, est très peu présente à l’oral au primaire et apparaît surtout au secondaire.

GRAPHIQUE PHRASES DECLARATIVES

La capacité de produire des phrases déclaratives à l’oral se fait en deux temps, comme nous le voyons sur cette carte :

construction phrases déclaratives oral

Comme la phrase déclarative, ne représente que 1% des phrases produites à l’oral par l’enfant de maternelle (et 4% des phrases au CM), l’auteur attire à plusieurs reprises l’attention du lecteur sur la construction des phrases que l’enseignant propose à l’enfant pour l’accompagner sur le chemin de la complexification. Il insiste sur la présence indispensable des i, des y’a et des y’a… qui… en tête des phrases, béquilles sans lesquelles l’assemblage ne peut avoir lieu, et cela de la maternelle jusqu’à la fin du primaire. (Complexifier sa syntaxe orale, ce n’est pas parler comme un livre !)

complexification syntaxe oral

À venir :

– Des pistes pour l’élaboration progressive du vocabulaire
– Des pistes pour accélérer l’acquisition de l’articulation

Publié dans Formation, Langue orale, Maternelle, Progressions | 2 commentaires

Les enjeux de l’acquisition de l’orthographe dans l’apprentissage du lire-écrire

Voici une carte mentale un peu complexe sur les enjeux de l’acquisition de l’orthographe dans l’apprentissage du lire-écrire.

orthographe

Elle contient une démarche pour faire écrire tous les jours ainsi que des pistes pour aider à l’analyse et à la mémorisation des mots.

lecture écriture

Ceci est ma synthèse du chapitre 4 du petit livre Lecture écriture, Quatre chantiers prioritaires pour la réussite, André Ouzoulias, Retz, 2014.

Outils pour les élèves :
Les répertoires orthographiques édités par PEMF 
Euréka ! dictionnaire orthographique pour écrire tout seul, chez De Boeck

Publié dans CP, Formation, Lire-écrire, Maternelle | Laisser un commentaire

Ecrire tous les jours en CP

Dans ma classe multi-âges maternelle-CP, les élèves de 4 à 7 ans écrivent tous les jours selon des dispositifs différents adaptés à leurs capacités.

Phrases CP septembre

Voici un aperçu du dispositif d’écriture « vraie » -comme le dirait mon IEN- mis en place cette année avec les CP.

Cliquer sur le lien suivant pour voir le diaporama –> Ecrire tous les jours en CP

Publié dans CP, Lire-écrire | 2 commentaires

Tableau des présents

20130611-221452.jpg
Je remplace actuellement deux jours par semaine dans la classe de maternelle-CP que j’aurai à partir de septembre. J’en profite pour installer et tester des activités comme le tableau des présents que j’ai emprunté à
Christine Lemoine. J’ai réalisé le nôtre en peignant un vieux tableau métallique trouvé dans un recoin de l’école. (Une rougne qui ne servait plus à rien…)

Ce tableau, qui est en fait une succession de cartes à points géantes, permet surtout aux élèves de dénombrer plus rapidement les présents, car les étiquettes y sont rangées selon les constellations de Jean-Luc Bregeon.

Lire la suite

Publié dans Fiche de prep' | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Lexique, comment organiser les apprentissages ?

En vue de ma future affectation sur une classe multi-âges maternelle-CP, je travaille actuellement sur l’apprentissage du vocabulaire.
Voici la dernière mindmap créée suite à la lecture du chapitre 2 du Guide pour enseigner le vocabulaire à l’école primaire, sous la direction de Micheline Cellier, Retz.

Lire la suite

Publié dans Progressions | Tagué , , , | 1 commentaire

Vers un Projet Educatif Territorial en milieu rural (?) 2

Episode 2 / Conseil d’école extraordinaire

Le 24 janvier 2013, a eu lieu dans mon école de rattachement un Conseil d’école extraordinaire avec pour thème central la « réforme des rythmes scolaires ». Treize personnes étaient présentes : quatre parents d’élèves, la présidente et la coordinatrice de la commission enfance-jeunesse de la Communauté de communes, deux membres du conseil municipal, une ATSEM et quatre enseignants.

Voici les remarques et les questions que nous avons soulevées lors de ce Conseil, à partir des informations dont nous disposions alors.

Lire la suite

Publié dans Réformes des rythmes / PEDT | Tagué , , , , | 2 commentaires

Vers un Projet Educatif Territorial en milieu rural (?) 1

Episode 1 / Conseil des maitres

A l’heure où j’écris cette première chronique, j’ai déjà vécu les trois premiers épisodes de cette histoire et je ne sais pas quelle sera la nature de son issue. Je n’y relaterai que des faits, sans nommer les différents acteurs.

Contexte

C’est le troisième épisode, le comité de pilotage enfance-jeunesse du 30 janvier 2013, qui a été le déclencheur de ce travail écrit et des publications qui suivront. À la demande de plusieurs membres de mon réseau Twitter, qui avaient envie de savoir ce qu’il pouvait advenir de la mise en place de la « réforme des rythmes scolaires » sur un territoire rural, j’ai décidé de raconter, au fil des moments les plus significatifs, la possible construction d’un Projet Educatif Territorial sur la nouvelle Communauté de Communes.

Lire la suite

Publié dans Réformes des rythmes / PEDT | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire